Quelle est la différence entre la valeur et le prix d’une entreprise ?

Assimilable à la valeur de marché de l’actif économique d’une société, la valeur d’une entreprise, quelle qu’en soit la taille, est un indicateur transparent estimé à partir de la valeur de ses capitaux et de sa dette financière.  

Le prix d’une entreprise représente quant à lui la contrepartie financière totale payée par l’acheteur. 

Les concepts de prix de vente et de valeur d’entreprise pouvant être difficiles à concilier.  

Comprendre les différences entre ces deux concepts permet d’établir un point de départ dans bien des situations de négociations et de transaction.  

Quelle différence y a-t-il entre le prix et la valeur d’une entreprise ?

Bien que les termes “valeur d’une entreprise” et “prix d’une entreprise” puissent être confondus, ils suggèrent tout de même quelques différences, notamment lorsque l’on évoque les offres réelles du marché. 

Que désigne le prix d’une entreprise ?

Le prix d’une entreprise désigne une contrepartie financière, le coût que l’acheteur doit payer pour l’acquérir. Ce coût peut évidemment varier d’une société à une autre. Pour définir un prix réel, il est nécessaire de confronter la société aux différentes offres présentes sur le marché.  

Le prix d’une entreprise se détermine à partir de l’échange entre le cédant et l’acquéreur, alors que la valeur d’une société peut être définie sans prendre cette notion de discussion ou négociation.  

Plusieurs facteurs peuvent impacter le prix comme : 

  • l’urgence de l’acquisition ou de la vente ; 
  • la rareté de l’affaire ; 
  • l’objectif de la transaction (acquérir plus de savoir-faire, dépasser un concurrent…) ; 
  • le nombre d’acheteurs potentiels. 

Par ailleurs, une transaction peut ne pas avoir lieu si le vendeur n’atteint pas le montant minimum qu’il compte obtenir de la cession (prix psychologique).  

Le financement pour concrétiser son opération et la durée pour rembourser la banque influent aussi sur la détermination du prix.  

Ainsi, la différence entre le prix et la valeur d’entreprise réside dans le fait que cette dernière repose davantage sur un exercice mathématique et théorique qui sera un point de départ pour entamer des négociations et obtenir un financement. 

Pourquoi la valeur d’une entreprise diffère-t-elle du prix ? 

Même si bien souvent la valeur d’une entreprise est comparable au prix final payé, il peut arriver que ce dernier ne soit pas représentatif de l’estimation d’évaluation ou de valorisation. Cette différence peut notamment s’expliquer par le fait que : 

  • Les acheteurs sont uniques : à compétences égales, leurs connaissances, atouts financiers et capacités de négociations peuvent toutefois différer. 
  • Les émotions peuvent rentrer en jeu sur le processus décisionnel. 
  • Pour apporter de la valeur ajoutée à leurs activités existantes, certains acheteurs stratégiques sont prêts à payer plus cher que la valeur théorique de l’entreprise. 
  • Le prix de l’entreprise peut ne pas entièrement être constitué de liquidités cash (actions, clause d’indexation sur les futurs bénéfices, etc.). 
  • La détermination du prix d’entreprise peut également être influencé par la durée de remboursement auprès de la banque. 

Pourquoi faire évaluer une entreprise ?

Quel que soit le type d’entreprise, les dirigeants sont bien souvent amenés à s’interroger sur la valeur de leur société. Cet élément se révèle en effet indispensable dans plusieurs situations, parmi lesquelles : 

  • l’acquisition d’une société ; 
  • la transmission d’une entreprise ; 
  • une intention de fusion entre sociétés ; 
  • une ouverture de capital ; 
  • la réalisation d’une cession minoritaire entre actionnaires ; 
  • l’estimation et le bilan d’un patrimoine ; 
  • une levée de fonds ; 
  • s’informer régulièrement sur les performances et résultats de l’entreprise ; 
  • donner une vision transparente de la société aux collaborateurs ainsi qu’à l’équipe de salariés ; 
  • préparer efficacement une phase de recrutement ou d’innovation suivant l’exploitation de la valeur ajoutée ; 
  • résoudre un litige auprès du fisc ; 
  • une restructuration juridique ;
  • obtenir un état des lieux sur la santé financière de l’entreprise ;
  • etc. 

Par ailleurs, confier la démarche d’évaluation d’entreprise à un cabinet spécialisé se révèle avantageux pour établir la confiance des partenaires, collaborateurs, clients et investisseurs et ainsi faciliter les négociations.  

Quelles sont les méthodes de calcul appliquées pour l’évaluation d’une entreprise ? 

L’évaluation d’une entreprise à « fair value » (juste valeur de son prix de marché) doit être réalisée à un moment T et être conditionnée par les trois éléments que sont : 

  • les évolutions réglementaires (fiscales, administratives, comptables, etc.) ; 
  • l’accès au financement (tendance des banques et organismes prêteurs, etc.) ;  
  • la conjoncture économique (inflation, croissance du PIB, indice de confiance dans le monde de l’économie, flux boursiers, etc.). 

La valeur de l’entreprise se calcule ainsi généralement en additionnant la valeur de ses capitaux propres et la valeur de l’endettement financier.  

Dans le cas où la société ne souffrirait d’aucune dette mais qu’elle posséderait en revanche un excédent de trésorerie, la valeur d’entreprise devra être calculée en soustrayant cette trésorerie des capitaux propres.  

Enfin, en ce qui concerne la capitalisation, cette dernière est calculée en soustrayant les dettes à la valeur d’entreprise.  

En l’absence de dettes mais en présence d’un excédent de trésorerie, la valeur des actions correspondra à la valeur de l’entreprise additionnée à la trésorerie.  

Zoom sur les différentes méthodes d’évaluation de la valeur d’entreprise 

Afin de calculer la valeur d’une entreprise, trois méthodes pourront être utilisées. Il s’agira notamment de l’approche : 

  • patrimoniale ; 
  • comparative ; 
  • de rendement. 

La méthode patrimoniale pour l’évaluation d’entreprises 

Approche rigoureuse d’un point de vue comptable, la méthode patrimoniale consiste à obtenir un résultat d’évaluation de l’entreprise en faisant la somme de tout ce qu’elle possède au moment T (actifs incorporels, économiques, immobilisations financières et participations, etc.) et d’y retrancher les dettes contractées.  

C’est précisément ce résultat qui permet d’obtenir l’actif net de la société sans toutefois prendre en compte certains facteurs comme le potentiel de croissance de la société. 

Déterminer la valeur de l’entreprise avec la méthode comparative 

Généralement utilisée dans le cadre d’une vente d’entreprise, cette méthode consiste à recenser et s’inspirer des prix pratiqués sur le marché du même secteur d’activité dans le but de fixer un prix de vente.  

La méthode de rendement pour une vision réelle de la valeur d’entreprise 

Se résumant par la division du résultat de l’entreprise et de son taux d’actualisation sur plusieurs exercices passés, la méthode de rendement se base sur le potentiel réel de la société ainsi que sur sa capacité à dégager des bénéfices pour en déterminer la valeur.   

Faire évaluer la valeur de son entreprise :

Les experts XVAL.fr sont à votre disposition pour vous accompagner dans la valorisation de votre entreprise que ce soit pour céder l’entreprise, lever des fonds, négocier un financement.

Dans certaines affaires de gestion de dossiers de valeur d’entreprises, nos consultants experts sont par ailleurs parvenus à réaliser des études permettant à celles-ci d’atteindre une valeur de plusieurs dizaines de millions d’euros.

En savoir plus / prendre contact pour une évaluation :

Il vous suffit de compléter ce formulaire, un expert vous contacte sous 24 h pour évaluer votre entreprise ou répondre à vos questions :