Technique de valorisation d’une entreprise par la méthode des multiples

Lors d’une levée de fonds, de la recherche d’un financement ou de la cession d’une entreprise, on a besoin de déterminer la valeur d’une entreprise sur son marché. On parle souvent de valorisation d’entreprise ou d’évaluation d’entreprise.

Pour connaître la valeur d’une entreprise, les experts emploient diverses méthodes en fonction de la taille de l’entreprise, de son secteur d’activité,de son patrimoine, des cycles de son activité, etc.

Parmi toutes les techniques de valorisation existantes pour l’estimation d’une société et sa valorisation, trois méthodes sont couramment utilisées et notamment la méthode des multiples. Comment utiliser la méthode des multiples pour une valorisation de société ?

Définition de la méthode des multiples pour valoriser une entreprise

La méthode des multiples peut se résumer comme la comparaison de l’entreprise, à valoriser, avec d’autres sociétés semblables dont on connait déjà la valeur.

Pour la mettre en application, on utilise les SIG (soldes intermédiaires de gestion) du bilan de l’entreprise à valoriser. Il suffit alors d’effectuer une règle de trois afin de déterminer la valeur de l’entreprise par rapport à la concurrence.

Malgré son approche qui peut paraitre très simple à réaliser, la méthode des multiples nécessite une étude approfondie de la comptabilité de l’entreprise à valoriser pour corriger les données retenues et effectuer une juste évaluation de l’entreprise.

Les différentes étapes pour une valorisation entreprise

La méthode des multiples est constituée en deux étapes fondamentales.

  • La première consiste à identifier des entreprises similaires pour constituer un panel (taille, organisation, secteur géographique, etc). Les entreprises à retenir doivent être cotées sur le marché boursier ou doivent avoir récemment été cédées sur le secteur de la cible à évaluer.
  • La seconde étape se résume à utiliser les multiples analysés sur le panel retenu pour calculer la valeur de l’entreprise au travers d’une simple règle de trois. Ainsi, on détermine une estimation de la valeur de l’entreprise.

On comprend mieux l’utilité de faire appel à un expert XVAL.FR de chaque secteur qui sera capable de vous préciser les “multiples” en vigueur sur le marché de la société à évaluer et de vous proposer rapidement un panel d’entreprises cohérent.

Les différents multiples de valorisation existants

Pour une évaluation d’entreprise assez précise, on fait généralement usage à une variété de multiples. Ces derniers peuvent être utilisés individuellement ou être cumulés.

Valoriser par le multiple du chiffre d’affaires

Ce multiple est certes rapide à identifier, mais le moins pertinent en matière de valorisation entreprise car il ne permet pas une analyse de la rentabilité de l’entreprise.

Valoriser par le multiple d’excédent brut d’exploitation (EBE)

Le multiple d’EBE est l’indicateur le plus utilisé par les professionnels car il est plus complet que celui du chiffre d’affaires. En effet, sa détermination englobe de nombreux postes qui vont déterminer la rentabilité d’une entreprise : le chiffre d’affaires, les frais de personnel et les charges d’exploitation.

Pour être pertinent, cette analyse demande de nombreux traitements : https://xval.fr/valorisation-de-societe-pourquoi-lebitda-doit-etre-retraite-et-normalise/

Le multiple du résultat d’exploitation

Il est utilisé pour combler les lacunes de l’indicateur EBE (indicateur de rentabilité) sur la prise en compte des investissements et de l’amortissement des actifs de l’entreprise.

Le REX ou résultat d’exploitation prend en compte le processus d’investissement avec les charges calculées (dotations aux amortissements et provisions)

Cette nouvelle donnée ajoute plus de précision dans la valorisation d’une entreprise, surtout pour les sociétés nécessitant un fort investissement capitalistique : industrie, R&D, etc.

Le multiple du Résultat Net (PER)

Pour une évaluation d’une société cotée en bourse, on utilise généralement l’indicateur PER. Il convient pour une estimation d’entreprise en fonction des résultats nets par d’éventuels investisseurs. En effet, ce résultat permet de prendre en compte la gestion des dividendes de la société et ses données fiscales, bref le retour sur investissement potentiel pour un investisseur en bourse.

Quelle entreprise choisir afin d’appliquer la technique de valorisation des multiples ?  

Le défi le plus conséquent de la technique de valorisation des multiples réside dans l’identification d’une entreprise ou panel d’entreprises similaire à la vôtre.    

Par exemple, si vous souhaitez évaluer une start-up véritablement disruptive, il est probable que vous ne trouverez pas de concurrents directs, ce qui rend cette technique de valorisation inadaptée.    

Si vous souhaitez céder une activité plus classique, vous pouvez avoir recours à la méthode des multiples, mais encore faut-il trouver une entreprise très similaire à la vôtre, soit : exerçant dans un certain secteur économique, apportant une compétence particulière, exerçant dans une zone géographique similaire, etc.   

Chaque entreprise est unique et il existe des éléments difficilement comparables : la personnalité du dirigeant par exemple, ou la cohésion de l’équipe.

Toute comparaison est imparfaite et le mieux est encore de rechercher des entreprises exerçant dans des secteurs économiques ou métiers similaires et dont on connaît avec certitude le prix de cession : grossiste, fabricant, prestataire de service, détaillant, etc.   

La méthode des multiples ne se contente pas d’une seule comparaison mais de plusieurs (avec différentes entreprises).

Enfin, la date de transaction est un autre élément très important : si la transaction a eu lieu il y a plusieurs années, le prix de cession ne vous est que d’une utilité limitée… En effet, tous les secteurs évoluent d’années en années, ce qui peut rendre les chiffres obsolètes assez rapidement.   

Être recontacté par un consultant XVAL pour une valorisation : https://xval.fr/  

Existe-t-il une technique de valorisation des multiples simplifiée ?

Oui : on peut valoriser une entreprise en utilisant l’EBE (Excédent Brut d’Exploitation) et un multiple standard pour le secteur d’activité.

Par exemple, admettons que notre société X présente un EBE de 1 million d’euro et que le multiple médian constaté dans ce secteur d’activité soit équivalent à 5 x EBE. On peut donc faire un calcul très simple pour la société X :   

5 x 1 M € = 5 M €   

Ensuite, il faut tenir compte de la trésorerie ainsi que des dettes de la société. Si notre société X présente une trésorerie de 1 million d’euros mais 2 millions de dettes, on fait le calcul suivant :   

5 M € + 1M € – 2 M € = 4 M €   

Selon cette technique des multiples (très simplifiée), la société X vaut donc 4 millions d’euros.

Cette méthode peut vous permettre de vous faire une idée rapide de la valeur de votre entreprise, mais elle ne saurait se substituer à l’avis d’un expert…

Existe-t-il une technique de valorisation des multiples plus précise ? 

On peut obtenir des résultats plus précis en utilisant la comparaison et les éléments évoqués plus haut : le chiffre d’affaires, l’EBE, le résultat d’exploitation (REX) et le résultat net (RN).

Imaginons que vous souhaitiez comparer votre société Z à une société Y dont la valeur initiale (VE) était de 3 millions d’euros, mais qui présentait une dette de 1 million d’euros.

La cession se fait donc pour 2 millions d’euros (fonds propres).

Cette société Y présente :   
-un CA de 8 millions d’euros ;   
-un EBE de 800 000 € ;   
-un REX de 600 000 € ;   
-un RN de 500 000 €.   

Avec ces données, on va calculer la proportion de chaque élément par rapport à la valeur de cession (les multiples).   

-Le multiple du chiffre d’affaires : VE / CA = 3 M / 8 M = 0,375   
-Le multiple de l’EBE : VE / EBE = 3 M / 800 000 = 3,75   
-Le multiple du REX : VE / REX = 3 M / 600 000 = 5   
-Le multiple du RN : fonds propres / RN = 2 M / 500 000 = 4   

Avec ces données, nous pouvons à présent faire une comparaison avec votre société Z. Votre société Z présente les données suivantes :   

-un chiffre d’affaires de 10 M € ;
-un EBE de 600 000 € ;   
-un REX de 500 000 € ;   
-un RN de 400 000 €.   

On applique à présent les coefficients obtenus en étudiant la société Y à votre société Z :   

-CA de 10 M € x 0,375 = 3,75 M €   
-EBE de 600 000 € x 3,75 = 2,25 M €   
-REX de 500 000 € x 5 = 2,5 M €   
-RN de 400 000 € x 4 = 1,6 M €   

Pour une industrie traditionnelle, le multiple de l’EBE est la valeur de référence. On retiendra donc traditionnellement la valorisation à 2,25 M € pour votre entreprise Z.   

La comparaison à une seule entreprise suffit-elle dans le cadre la méthode des multiples ?   

On applique ensuite ces coefficients moyens au CA, à l’EBE et au RN de notre entreprise Z.

Les chiffres ainsi obtenus seront beaucoup plus fiables.

Traditionnellement, l’estimation faite à partir de l’EBE prime sur les autres, cependant, on peut utiliser les autres résultats comme argument de négociation afin de revoir éventuellement le prix de cession à la hausse.   

En synthèse sur la valorisation d’une entreprise par les multiples

En résumé, la méthode des multiples ne se limite pas à de simples calculs via l’application d’un ratio entendu lors du derniers salon profession ou partagé par un confrère au café. Plusieurs facteurs doivent être pris en compte (retraitement comptable, réalisation du bon panel, etc) pour avoir une évaluation de société précise et cohérente avec les pratiques du marché en vigueur.

Lancer une évaluation d’entreprise :

Les experts XVAL.fr sont à votre disposition pour vous accompagner dans la valorisation de votre entreprise que ce soit pour céder l’entreprise, lever des fonds, négocier un financement.

En savoir plus / prendre contact pour une évaluation :

Il vous suffit de compléter ce formulaire, un expert vous contacte sous 24 h pour évaluer votre entreprise ou répondre à vos questions :